vendredi 31 octobre 2008

BORDERLINE

Et voila! J'ai enfin rencontré un psychiatre.

Psychiatre - ''J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour toi. La bonne, tu n'es pas du tout en dépression. La nouvelle, et bien comment dire. Tu es borderline.''

Simon Les Nuages - ''Est-ce que ça se soigne? Y a t'il des médicaments pour ça?''

Psychiatre - ''Non, c'est à vie et il n'y a pas de remèdes mis à part la thérapie.''

Simon Les Nuages - ''Alors je vais devoir supporter mes humeurs extrêmes toute ma vie?''

Psychiatre - ''Avec l'aide d'un psychologue tu vas devoir apprendre à gérer tes humeurs. Je vais faire une demande de consultation. Si dans un mois tu n'as toujours pas de nouvelle, appelle l'hôpital.''


-----------------------------------------------------------------



C'est tout. SACRAMENT, J'AI VRAIMENT EU L'IMPRESSION D'ÊTRE QUELQU'UN...

Je me sens encore plus mal depuis cette rencontre. Je déteste désormais les psychiatres.


Je suis borderline, borderline, borderline, BORDERLINE, BORDERLINE!!!! BORDERLINE...

4 commentaires:

Cloppée éclopée a dit…

T'es aux prises avec un trouble de la personnalité. C'est difficile à gérer.
Je te souhaite de trouver comment t'en sortir. Tu vas devoir faire un apprentissage de la maturité et une acceptation et un contrôle de tes humeurs.
Je te dis ça car je connais bien ce problème (ma mère travaille en psychiatrie) et moi aussi j'ai légèrement des traits borderline.

Simon Les Nuages a dit…

Je commence une thérapie bientôt. J'ai pas mal hâte disons.

Anonyme a dit…

hum...je suis une inconnue et j'ai pas rapport! lol! Mais disons que j'ai eu envie de mettre mon grain de sel sur ton post, car ta réaction a ce diagnostique m'a beaucoup rappeler la mienne. Faut croire que mon opinion sur le monde de la psychiatrie n'est pas tres reluisante et je tiens a spécifié que ce post est simplement mon opinion et je ne crois pas en connaitre plus que les medecin sur les troubles de personnalités. Mais j'ai été diagnostiqué de la sorte l'été passée. Ce fut une grave erreur de diagnostique dans mon cas. L'erreur fut confirmé par trois médecin. On m a jamais passe de test ni rien. Ce que j ai appris de cette experience, c est que je suis loin d etre la seule dans cette situation. Les concequences ont ete relativement lourde pour moi. Une depression modere, faute de traitement, est devenue une depression majeure. Il semble que le diagnostique de bordeline est tres populaire.J ai suivi des therapie avec d autres personnes, certain etaient bordeline, d autres pas, et je vous jure, c est facile de s en rendre compte. Je te souhaite bonne chance dans ton processus, informe -toi, lis sur le sujet et reste critique. N esite jamais a aller voir un deuxieme avis, car je ne souhaite a personne de vivre ca. et si tu te rend compte que tu est vraiment bordeline, et bien, bonne chance dans ta demarche!
scusez mon incursion!
:P

Anonyme a dit…

Je te comprends... en lisant les posts à partir du début de la page je m'en doutais déjà un peu héhé...

C'est tellement dur gérer ses humeurs quand t'es borderline... allô les épisodes d'overreaction.

Bonne chance xxxx