jeudi 15 janvier 2009

RéseauxRencontres.SEX

Je me suis inscrit il y a quelque temps sur des sites de rencontre homosexuel. Bon, je ne m'attendais pas à grand chose, mais je ne m'attendais surtout pas à ce qui se produit. Au départ, je n'aurais pas douter obtenir une aussi grande popularité. J'aurais cru avoir un message par semaine, tout au plus. En incluant les trois sites que je fréquente, j'ai environs entre 10 et 20 messages par jours. Parfois plus, parfois moins. Ça passe du simple ''allo'' au ''comment ça va?'', vers le ''t'habites ou?'' et le ''t'es pas mal beau.'' Jusque là, c'est pas si mal, mais on enchaîne avec le ''tu veux faire du sexcam?'' au ''je veux ton cul''. Bref, il y a de tout sur ces merveilleux sites. Avec de belle photo qui accentuent le tout. Parfois un beau visage souriant, parfois une grosse bitte ou un cul tout ouvert. Côté âge, il n'y a pas d'exception; On passe du jeune (il y a des mineurs) aux vieux qui sont retourner à la couche. C'est tout un univers très étrange qui nous attends là bas, comme un univers parallèle. Il y a des jours ou je suis de bonne humeur et je fais fis des embêtements que cet univers peux me procurer, mais souvent, j'en ai marre de tout ça. La belle image que vous montrez aux autres, une gang d'homo qui veulent juste fourrer... Je n'ai pas envie de m'identifier à ça, je ne veux pas faire parti de votre monde.  Je vois déjà le moment ou je vais tenir un garçon par la main et qu'on croisera quelqu'un qui de son regard nous fusilleras en voulant dire ''gang d'espece de fucké d'obsédé sexuel''. Que de joie... 

7 commentaires:

Luc a dit…

Je me souviens qu'adolescent, j'avais une image très négative des homosexuels. Je ne voyais que ceux qui veulent baiser tout le temps. Je ne voulais m'identifier à eux. Le sexe c'est bien, mais je n'ai pas envie que toute ma vie se résume au cul.

Mais j'ai découvert qu'il ne s'agit pas là d'une majorité. Si on remarque plus les extra extravertis et les obsédés, c'est parce que ce sont eux qui prennent le plus de place. La majorité des homosexuels, sont plus discrets, sans nécessairement se cacher.

L'idée que tu t'en fais ne dois pas se borner à ce que tu peux voir via les sites. Et je te dirais, ça fait plus de 10 ans que j'ai fait mon coming out et que je demeure dans les Hautes-Laurentides et les gens sont très ouverts d'esprit et jamais je ne me suis senti jugé.

Luc

Luc a dit…

J'ajouterais qu'il faut parfois relativiser le jugement social ... Par exemple, si un gars hétéro sort dans les bars et rencontre 3 ou 4 nouvelles filles par semaine, on dira souvent de lui qu'il est hot, que c'est un don Juan ... Par contre si c'est une fille qui rencontre 3 ou 4 nouveaux gars par semaine, on dira plus souvent que c'est une fille facile, presqu'une putain. S'il s'agit d'un homme homosexuel, on dira souvent que c'est un obsédé, un dépravé.

Simon Les Nuages a dit…

Mouais, en effet. Ça m'a fais du bien de cracher ma haine un peut, ça défoule!

Luc a dit…

C'est correct ça. Ton blogue est justement là pour ça je crois. Lâche toi lousse!

J., Pédagogue-à-gogo a dit…

Tsé, garçon, avant tout chose, faut savoir relativiser. Y a des obsédés sexuels partout, si t'étais une belle fille à gros lolos sur réseau contact, tu recevrais les mêmes messages.

Ce que tu fais, en parlant comme tu le fais, c'est généraliser toi-même un comportement à un ensemble dont tu fais partie. Le seul hic, dans ta théorie, c'est que le simple fait que tu sois, toi, différent de ceux que tu généralises devrait te convaincre que la généralisation en question est de la foutaise.

L'exception qui confirme la règle, c'est pour les bornés. S'il y a toi, il y en a d'autres.

Ne désespère pas, et bienvenue dans la grande famille des Autres ;)

Alyss a dit…

Simon, où es-tu ?

Simon Les Nuages a dit…

Dans les limbes.